Le changement s’accélère

Publié le par OverBlog

Le changement s’accélère. Son accélération rapide et souvent dramatique, laisse de moins en moins de temps à l’analyse et à la méditation. Le dirigeant passe, souvent, trop de temps quotidiennement à faire face aux changements incessants. Est-ce à bon escient ? Avec quelle efficacité ? En délégant ? S’arrête-t-il régulièrement pour prendre du recul et réaligner, s’il le faut, la direction qu’il prend ? S’assure-t-il que ses actions réalisent la mission qu’il a accepté de conduire ? Veille-t-il, en toutes circonstances au respect des valeurs et de la tradition qu’il perpétue ? A-t-il les moyens de, constamment, contrôler les plus petits détails de son environnement et suivre tout changement insidieux ou violent [1] ? Est-il à même de s’en apercevoir à temps et agir efficacement  en adoptant des solutions durables ? Utilise-t-il des méthodes et outils de mesure pour prendre les décisions qu’il faut ? Pratique-t-il la remise en question de ses actions, la planification, la mise en application, l’analyse des leçons à tirer et la mise en place des améliorations ? Connait-il les forces et faiblesses de son organisation et de son équipe ? Explique-t-il ses objectifs et ce qu’il attend de chaque collaborateur ? Est-il à l’écoute de leurs besoins et les aide-t-il à réaliser les objectifs fixés ?

Maintenir le cap dans le tumulte requiert du dirigeant de savoir ou il va sans s’y accrocher à tout prix. Il doit pouvoir assurer, simultanément, le contrôle d’exécution de ce qui a été planifié et l’identification puis l’analyse des risques et des opportunités résultants de tout changement. L’une ne pouvant pas aller sans l’autre, ces deux activités s’alimentent mutuellement [2] : L’analyse de la nature du changement permet au dirigeant de s’adapter en mettant en améliorant les pratiques existantes ou en développant de nouvelles pratiques qu’il faudra, dans les deux cas, contrôler. Les informations provenant de ces améliorations fourniront les connaissances nécessaires pour réaligner les activités sur le bon cap en tenant compte des changements survenus. Diriger c’est anticiper, contrôler et apprendre.

 

DALTES Conseil et Formation en Management


[1] Family Business Review, vol. 10, no.2, Summer 1997 – A Conversation with Henry Mintzberg

[2] Harvard Business Review, July 01, 1987 – “Crafting Strategy” by Henry Mintzberg

 

 

Publié dans Diriger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article